[ACTU CARRIERE] - e-réputation, Achtung!

Apr 07, 2016

Achtung... comme Attention, dans la langue de Goethe. Le savez-vous? Le parcours d'accompagnement des étudiants sur le projet professionnel est orchestré par l'école dans le cadre du programme TALENT qui se décline au niveau Bachelor puis au niveau Master. Depuis la rentrée 2016, il s'agit de cours. Notre association IÉSEG Network a ainsi été sollicitée par l'école pour donner un cours en amphi à tous les 1ère année sur Paris et sur Lille. J'ai ainsi rencontré les quelques 700 tout récents étudiants de l'IÉSEG lors de 7 amphis de 1h20 chacun pour leur parler de "Networking", en détail, de démarche réseau, de réseaux sociaux et d'e-réputation. Ce sont ainsi des conseils sur ce dernier pan que je souhaite partager avec vous aujourd'hui:

L'e-réputation est l'appréciation que l'on peut porter d'une personne sur la foi de son comportement en ligne, de ce qu'elle publie et de ce que les autres disent d'elle.

L'enjeu pour chacun, c'est l'honneur et sur le plan carrière la recrutabilité. Pour l'école quand il s'agit d'un étudiant, pour une entreprise quand il s'agit d'un alumnus, l'enjeu c'est l'image, c'est le chiffre d'affaires, etc.

Je citais dans mon cours 2 exemples tristement célèbres:

- le 1er celui de John Galliano, Directeur Artistique de DIOR, filmé sur une terrasse parisienne en 2008 faisant l'apologie d'Hitler et tenant des propos antisémites et qui a été licencié;

- le 2ème tout récent est celui de Serge Aurier, défenseur du PSG insultant en février 2016 sur périscope son entraîneur et certains de ses équipiers qui a été écarté du groupe professionnel.

Que faire?: le mieux, c'est bien sûr de prévenir et d'avoir conscience à tout instant de ce que l'on fait avec qui, etc. Je proposais aux étudiants de Googler leurs noms et prénoms et aussi de faire le test suivant pour faire un check sur 2 réseaux Twitter et Facebook: http://ereputation.paris.fr/le-test-go/

Si vous "fautez", les exemples de tentatives de poursuite ces 10 dernières années montrent que les procédures en diffamation ont plutôt donné plus d'écho aux affaires. Bref, la bonne approche dans de tels cas serait plutôt de faire amende honorable et de se la jouer "cool attitude".

En résumé, prenez bien soin de votre e-réputation.

Cyril Regourd, Consultant Carrière IESEG Network (c.regourd@ieseg.fr)



Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.