[ACTU CARRIERE] Bien négocier son départ - Successfully negotiate his leaving

May 19, 2016

English version below

Quand j'étais en études, on nous parlait de 7 jobs dans la vie en moyenne. Aujourd'hui je lis des articles qui parlent de 13. Bon c'est vrai que dans un contexte où il faudrait travailler 42 ans pour toucher une retraite pleine, cela fait un peu plus de 3 ans le poste et donc c'est assez logique. Il y a toujours eu et il y a donc encore pas mal de virages à négocier dans notre vie professionnelle à chacun. Il s'agit parfois de mobilité en interne dans une même entreprise et parfois l'employé se sépare de l'employeur. Comment bien partir? Comment bien négocier? Lisez ce qui suit:

Il n'y a pas une règle en or pour le faire. J'ai eu l'occasion d'échanger avec beaucoup de clients sur le sujet en 4 ans de coaching et de conseil carrière. Chaque situation est unique et il s'agit d'être clair sur ce que l'on veut avant de voir les outils à utiliser. Quand je vous vois sur ces sujets - en point carrière - c'est ce que je vais chercher à cerner avant de vérifier que vous avez les ressources appropriées / de vous donner des conseils.

Voilà ainsi le type de questions que vous pourriez m'entendre poser:

  • J'entends que tu es en conflit avec ton employeur et que tu as déjà pris un avocat? As-tu pensé à un médiateur?
  • Quel besoin sera nourri si tu t'en vas? Sais-tu ce que tu vas faire après?
  • Imagines que tu restes dans ton poste, que la situation dont tu viens de me parler s'améliore considérablement, que fais-tu dans 6 mois?
  • Tu m'as l'air sous le coup d'une grosse émotion suite à la déception de ne pas avoir été augmenté. J'entends cela. N'est-il pas urgent d'attendre?
  • Es-tu sûr que tu veux quitter l'entreprise? On dit souvent "on ne quitte pas une entreprise,on quitte un manager". Qu'en est-il dans ton cas? Es-tu sûr qu'il n'y a plus d'avenir pour toi dans cette entreprise?

Et enfin, voilà une liste de conseils que je pourrais vous donner dans un contexte français:

  • Attention de ne pas insulter l'avenir et au risque de partir en mauvais terme avec son employeur actuel. Bien y réfléchir.
  • Ne pas hésiter à contacter les syndicats. Syndiqué ou pas, ils sont une ressource pour le salarié. Personnellement, je les ai souvent eu face à moi. Je les ai souvent vu bien défendre un salarié. Parfois même, ils ont su ramené un salarié à plus de raison.
  • C'est bien de prendre un avocat spécialisé en droit du travail pour être bien conseillé mais il s'agit toujours de bien savoir dans quoi on s'engage, dans quoi il nous engage. Parfois ce n'est pas tant l'argent que l'on recherche que des mots qui apaisent. Les médiateurs en ce sens sont une très bonne ressource. Se lancer dans un processus juridique (Conseil des Prud'hommes), c'est en moyenne 13 mois d'attente. Un litige peut ainsi vous garder durablement dans le passé et vous rendre la page plus difficile à tourner. Il faut bien l'avoir en tête.
  • Démissionner se fait en théorie par une simple communication verbale mais mieux vaut écrire une belle lettre de démission envoyée en lettre recommandée avec accusé de réception. 2 ressources:

En français: http://www.journaldunet.com/management/pratique/co...

En anglais: http://www.i-resign.com/uk/letters/letters.asp

Si vous avez une situation concrète, je suis disponible pour en parler avec vous. Et n'oubliez pas, le point carrière est gratuit une fois l'an pour tout diplômé à jour de sa cotisation. Il s'agit pour se faire (à Paris, Lille ou par Skype), de m'envoyer un courriel avec vos dispos. A bientôt!

Cyril Regourd - Consultant Carrière IÉSEG Network (c.regourd@ieseg.fr)

***

When I was studying, we heard that we would have about 7 jobs in life on average. Today I read about 13 in some articles. It's true that in a context where you would have to work 42 years to receive a full pension, it counts just over 3 years per job/post so that is quite logical. There have always been and still there is a lot of shifts/corners for every one of us on how to negotiate our professional lives. Sometimes it is about internal mobility within the same company and sometimes the employee leaves the employer. How to go? How to negotiate well? Read on:

There is not a golden rule to do so. I had the opportunity to exchange points of view with many clients on the subject throughout 4 years of coaching and career advice. Each situation is unique and it is to be clear about what you want before you see which tools to be used. When I coach you on these subjects - in career points - that's what I try to understand before checking whether you have the appropriate resources / to give you advice.


Here is the sort of questions I might ask:

  • I hear that you are in conflict with your employer and you have already hired a lawyer? Have you thought about a mediator?
  • Which goal will you achieve if you leave? Do you know what you are going to do next?
  • Imagine that you stay in your position, that the situation which you have just told me improved significantly, what would you do in the next six months?
  • You seem to be very emotional following the disappointment of not being promoted. I understand that. Is it not worth waiting?
  • Are you sure you want to leave the company? It is often said "you do not leave a company, you leave a manager." What about your case? Are you sure that there is no future for you in the business?


And finally, here is a list of tips:

  • Think about the consequences of your actions and do not leave on bad terms with your current employer. Think twice.
  • Do not hesitate to contact the trade unions. Unionized or not, they are a resource for the employees. I have often met them personally. I have often seen many defend an employee. Sometimes they have even managed to bring an employee into their senses.
  • It's good to have a lawyer specialized in labor law to have a good advice, but it is always good to know what you undertake, to what you commit yourself. Sometimes it's not so much the money that is sought only words that soothe. Mediators are a very good resource in this sense. Getting into a legal process (labor courts) takes an average of 13 months of waiting. Litigation may well keep you permanently in the past and make your page more difficult to turn. Let's keep in mind.

Quitting is done in theory through a simple verbal communication but it is better to write a nice letter of resignation and send it by registered letter with acknowledgment of receipt. 2 Resources:

In French: http: //www.journaldunet.com/management/pratique/co ...

In English: http://www.i-resign.com/uk/letters/letters.asp


If you have an specific situation, I am available to talk with you. And remember, Career Point is free once a year for any graduate whose contribution is up to date. It is about getting things done (in Paris, Lille or Skype), send me an email with your latest news. See you soon!


Cyril Regourd - Consultant Career IÉSEG Network (c.regourd@ieseg.fr)


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.