La carte n’est pas le territoire ! *** The map is not the territory!

Apr 06, 2018

***English version below***

Face à un même événement, deux personnes peuvent le percevoir sous un angle différent voire même opposé. Par exemple, l’un verra dans une situation une opportunité alors que l’autre y verra une menace, et pourtant la réalité à l’origine est la même ! Savez-vous pourquoi ? Parce que chaque personne se construit sa propre vision du monde en fonction de ses propres perceptions et a donc ainsi sa propre représentation de la réalité…

Cette constatation nous amène à explorer l’un des présupposés de la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) emprunté au mathématicien, ingénieur et philosophe Polonais, Alfred Korzybski : « La carte n’est pas le territoire ». La confusion que nous faisons entre la carte et le territoire est le plus souvent à l’origine de nos difficultés de communication, de nos conflits relationnels et de nos peurs d’agir… Cette analogie est destinée à nous faire comprendre que la carte correspond à la représentation interne qu’une personne se fait du monde et le territoire est le monde tel qu’il est réellement. Comme chaque personne est unique, elle possède sa propre vision du monde (ou carte du monde) et celle-ci est donc différente d’un individu à l’autre. Il y a un seul territoire mais une infinité de cartes : la carte n’est pas le territoire.

Comment faisons-nous pour construire cette carte qui nous est si personnelle ? 
Cette carte du monde est façonnée par les informations captées du monde extérieur avec nos 5 sens (vue, ouïe, toucher, odorat, goût) et qui vont passer à travers des filtres et des mécanismes déformateurs. Ces filtres sont créés par notre culture, notre éducation, notre histoire personnelle, nos croyances et nos valeurs (i.e. filtres neurologiques, socio-culturels, individuels). Ces filtres fonctionnent comme des prismes qui modifient la façon dont nous percevons le monde et dont nous traitons les informations.   

La carte du monde d’une personne est donc très personnelle et subjective. Elle influence ses choix, ses perceptions et souvent la limite. Elle donne une représentation partielle du territoire. Elle dépend de la représentation que la personne se fait de la réalité mais non de la réalité elle-même. Il n’y a donc pas de vérité absolue, personne n’a raison ou n’a tort, personne ne sait exactement ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas dans chaque situation.

La compréhension et l’intégration de ce concept, nous permet d’améliorer nos modes de communication, nos façons d’interagir avec les autres et notre capacité à gérer des situations difficiles comme par exemple :

▪ d’être plus flexibles devant des divergences d’opinions que nous avons face à d’autres personnes sur de nombreux sujets,
▪ de devenir plus ouverts aux idées complètement différentes des nôtres, 
▪ de nous débarrasser des idées pré-conçues, 
▪ d’accepter que des paradoxes co-existent, 
▪ de cesser d’être exclusifs pour être plus inclusifs etc

En percevant les événements sous des angles différents, on s’approche plus de la « réalité » et on apprend à créer des cartes du monde avec moins de distorsions.

Si vous êtes désireux d'explorer de nouveaux angles de vue et de découvrir de nouveaux versants de votre réalité pour vous ouvrir à d'autres perspectives et à de nouvelles possibilités, IÉSEG Network vous invite à rejoindre le prochain atelier sur la découverte de la PNL !

***

Two persons can perceive the same event from a different – and even opposing – perspective. For instance, one will consider a situation as an opportunity while the other will see it as a threat, and yet the actual situation is the same! Do you know why? Because each person constructs his own vision of the world based on his perceptions and thus has his own representation of reality....

This observation leads us to explore one of the assumption of Neuro-Linguistic Programming (NLP) borrowed from the Polish mathematician, engineer and philosopher, Alfred Korzybski: “the map is not the territory”. The fact that we confuse map and territory is most often behind our communication problems, our relational conflicts and our inability to act… This analogy intends to show us that the map is the internal representation that each person has of the world and the territory is the world as it really is. Each person being unique, he has his own view of the world (or map of the world) and the latter is different from one person to another. There is only one territory but countless maps: the map is not the territory. 

How do we construct this map which is so personal? 
We construct this map of the world based on what we glimpse through our 5 senses (sight, sound, touch, smell, taste) and these information are processed through distorting filters and mechanisms. These filters are formed  by our culture, our education, our personal background, our beliefs and values (i.e. neurological, sociocultural and personal filters). Those filters act as prisms and modify our perception of the world and the way we process information. 

Thus each map of the world is quite personal and subjective. It affects our choices, our perceptions and often prevent us from acting. It gives a partial representation of the territory. It relies on our own perception of the reality but not on the reality itself. So there is no absolute truth, no one is right or wrong, no one knows exactly what is true or not in each situation. 

Understanding and internalizing this concept enable us to improve our communication skills, our ways of interacting with others and our ability to deal with complex situations such as:

▪ Being more flexible when our opinions differ from others on various issues,
▪ Becoming more open to ideas which are completely different from ours,
▪ Overcoming preconceived ideas,
▪ Accepting the co-existence of paradoxes,
▪ Stop being exclusive to become more inclusive, etc. 

By perceiving the events from different perspectives, we get closer to the « reality » and we can create less distorted maps of the world.

If you are eager to explore new points of view and discover new perceptions of your reality as to open up to new perspectives and possibilities, IÉSEG Network invites you to join the next workshop on discovering NLP!


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.