Elodie PICARD (IÉSEG 2008) - l'importance du réseau!

Jul 23, 2015

Elodie PICARD manage une équipe de consultants chez Michael Page en Belgique, qui se focalise sur le recrutement de profils financiers. Elle revient pour nous sur l'importance du réseau!

- Quel a été votre parcours à l’IÉSEG ?
Je suis entrée à l'IÉSEG en 2003. Avec tout mon groupe d'amis de l'IÉSEG, nous avons réussi à atteindre les classements nécessaires pour tous partir en 3ème année. Je suis partie un an à Santiago du Chili. Une expérience de vie incroyable !
A notre retour en 4ème année, nous nous sommes tous lancés dans l'animation du Club International et sommes ainsi restés en contact avec tous les étrangers en échange à l'IÉSEG.

- Avez-vous ressenti une « communauté IÉSEG » pendant ces années ?
Ce que je retiens justement de l'IÉSEG, c'est cet esprit communautaire, mais dans le bon sens du terme. Aujourd'hui, les amis qui m'entourent sont les personnes que j'ai rencontrées à l'IÉSEG.
J'ai aussi eu l'opportunité d'animer des antennes IÉSEG Network dans différents pays : Luxembourg et Mexique notamment. L'IÉSEG a cette caractéristique de ressembler à une grande famille et les relations entre les différentes générations se font très rapidement et facilement. Profitons-en !

- Quel est votre parcours professionnel ?
A ma sortie de l'IÉSEG, j'ai rejoint, sans grande originalité, toute une partie de ma promo installée au Luxembourg. Cette fameuse première étape en « Big 4 » a lancé ma carrière. J'en suis finalement très satisfaite. Avec du recul, c'était l'opportunité parfaite pour associer une première belle formation professionnelle dans un environnement plus cosmopolite que je ne l'imaginais.
Après 2 ans et demi, j'ai saisi une opportunité interne pour faire un transfert de 6 mois de l'audit au département « markcom ». Après cette période, j'ai trouvé qu'il était temps de changer et de quitter définitivement l'audit.
C'est comme ça que j'ai rejoint Michael Page, cabinet de recrutement international.
Cela fait maintenant plus de 4 ans que j'y travaille et ai déjà occupé des fonctions dans 3 pays: Luxembourg, Mexique et aujourd'hui Belgique. Je suis actuellement Manager d'une équipe à Bruxelles qui se focalise sur le recrutement de profils financiers.

- Un conseil pour les jeunes diplômés?
Cela peut paraître évident mais je recommande principalement de se créer et d'animer son réseau à toute occasion. Tout au long de ses études, de ses stages ou de ses expériences professionnelles, il est essentiel de construire et entretenir son réseau. C'est un des meilleurs moyens pour se créer sa propre image, recueillir de nombreux retours d'expériences ou encore créer des opportunités.
Ensuite les moyens classiques de candidature sont toujours d'actualité, mais si l'on parvient à se démarquer ou à obtenir une relation privilégiée avec un futur employeur, c'est inévitablement un atout.

- L’importance du réseau ?
Comme je viens de le mentionner, le réseau est pour moi l'outil numéro 1. Et c'est un outil qui se construit, s'entretient et évolue quotidiennement. Il doit englober les relations professionnelles, personnelles, les rencontres fortuites, les professeurs de l'IÉSEG, les maîtres de stage, etc. Le réseau que j'utilise le plus dans mon poste actuelle de recruteuse est LinkedIn. Je le recommande vivement.

- Une dernière chose ?
Pour tous les étudiants qui se posent la question du choix du premier poste, qui est souvent à cette époque une question cruciale, je recommanderais juste d'"oser" !
Souvent on a peur de l'erreur, mais ce mot n'est pas adapté. Toute expérience est enrichissante et on peut toujours rebondir ensuite. Quand j'observe mon groupe d'amis de l'IÉSEG, cela fait maintenant 7 ans que nous sommes sortis et nous en sommes déjà tous à notre deuxième employeur. Presque la moitié d'entre nous a bifurqué sur un métier totalement différent du premier. Donc Osez !


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.